Histoire de la Réflexologie Plantaire

En Orient

Les préceptes de la réflexologie sont connus en Inde depuis environ 5 000 ans.

Plus tard, des moines bouddhistes ont fait connaître ces préceptes au Japon et en Chine.

En Chine, le pied est une partie spirituelle du corps. Toucher le pied, c’est toucher l’âme de la personne. L’étymologie du mot « pied » en chinois signifie littéralement « partie du corps qui sauvegarde la santé ». Le premier document traitant de massage réflexe, date de 2700 ans avant JC. Il est attribué au chinois Houang Ti. Dans certaines tombes, des petits poinçons de pierre qui servaient à cette technique ont été retrouvés. Les Chinois l’employant conjointement à l’acupuncture.

En Egypte, sur le sarcophage du médecin Ankhmahor (2330 av. J.C), dans la ville de Saqqarah, étaient représentées des scènes de soins dentaires, d’accouchement, d’embaumements, de pharmacologie et de réflexologie. La célèbre figure ci-dessous montre la reproduction d’une gravure figurant sur le tombeau d’Ankhmahor, personnage de haut-rang. Les hiéroglyphes signifient : “ne me fais pas mal.” Le praticien répond : “Je ferai en sorte que tu me remercies.”

En Amérique

Pour les Incas, les massages étaient considérés comme un art sacré. Ils les ont ensuite fait connaître aux tribus d’Indiens d’Amérique du Nord, qui en reconnaissaient les vertus sur l’équilibre mental, physique et spirituel.

En Europe

Le massage des pieds était pratiqué dans les classes populaires et par des médecins au service de la Royauté :

En 1582, deux docteurs ADAMUS et A’TATIS, écrivirent un ouvrage sur la thérapie par les zones réflexes. A la même époque, à Leipsig, le docteur Ball publia un livre sur ce sujet

En 1886 en Russie, PAVLOV découvre l’importance des réflexes. En 1902, Alfons CORNELIUS publie un ouvrage intitulé « points de pressions, origine et implications »

En 1893, Sir Henry HEAD découvre que certaines zones de la peau deviennent hypersensibles quand un organe est malade (zones de Head).

La réflexologie plantaire, présente dans diverses cultures, dans de nombreux pays et depuis de nombreuses générations, commence à intriguer les scientifiques et médecins.

Aujourd’hui

Eunice Ingham (1889-1974), kinésithérapeute américaine, décide de reprendre les travaux du Docteur Fitzgerald, laryngologue américain soutenant la « thérapie des zones » en 1916. Cette technique thérapeutique repose sur la division du corps en dix bandes longitudinales. Il établit que par une stimulation de la peau sur une de ces bandes se produit une action dite réflexe qui agit sur tous les organes situés dans la même bande. A partir de ces travaux qu’elle approfondit, Eunice Ingham devint la mère de la réflexologie plantaire en fondant une cartographie des points réflexes sur les pieds. La stimulation de ces points répond à chaque organe, glande et système physiologique du corps humain. Pour cela elle travailla sur des milliers de pieds, vérifiant l’emplacement des points douloureux et des symptômes. C’est elle qui a marqué la naissance de toutes les techniques de réflexologie en usage aujourd’hui.

La Réflexologie apporte un moyen naturel de prévention et de détente afin de rééquilibrer nos systèmes vitaux.

Fermer le menu